Lignée
ecu

La famille BOUREZ-PODEVIN

ecu

Cette famille appartient à la lignée DELVAL-FAUQUETTE

Arbre généalogique en ligne directe


Jean DELVAL

laboureur
décédé en 1668 à Loffre
Marie FAUQUETTE
née vers 1637
décédée le 31/10/1687 à Loffre



Jean-Jacques DELVAL

laboureur
né  à Loffre
décédé le 15/3/1711 à Loffre
Marie Barbe CARLIER
née vers 1650 
décédée le 09/11/1748  à Loffre



Véronique DELVAL

née le 29/06/1686 à Loffre
décédée 15/03/1764 à Loffre
Mariés à Lewarde le 26/11/1710
Dominique LEGRAND
cultivateur
né à Montigny en Ostrevent 
décédé le 08/04/1739 à Loffre




Philippe Antoine LEGRAND

né le 07/09/1711 à Loffre
décédé le 19/6/1764 à Loffre
Marié le 19/02/1737 à Masny
Catherine  GOTTRAN
née en 1705 à Hem Lenglet
décédée le 30/06/1773 à Loffre




Catherine LEGRAND

née le 03/09/1742 à Loffre
décédée le 11/07/1791 à Loffre
Mariée à Lewarde le 9/9/1761
Jacques DOMISE
né le 17/06/1736 à Auberchicourt
décédé le 30/10/1766 à Loffre



Jacques Antoine DOMISE

ménager
 né le 06/04/1767 à Loffre
 décédé le30/10/1848 à Loffre
veuf de Lucie Houseaux
Amélie FAVIER
née à Tourmignies vers 1766
décédée le 09/02/1833 à Loffre



Marie  Thérèse DOMISE

 née le 12 prairial an 10 à Loffre
décédée le 01/02/1867 à Loffre
Mariée le04/08/1824  à Loffre
Séraphin TATEZ  
cultivateur
né à Loffre le 18//08/1790
décédé le 17/12/1879



Irénée TATEZ

secrétaire de mairie
né le 23/06/1825 à Loffre 
décédé le 2903/1875 à Loffre
Rosalie Joseph BOUCHER
cultivatrice
née en 1822 à Brunémont 
décédée le 17/11/1852 à Loffre



Rosalie TATEZ

née le 29/4/1851 à Loffre
décédée le 09/09/1911 à Loffre
Mariée à Loffre le 02/06/1875
Adrien François BOUREZ
cultivateur
né le 02/11/1842 à Bruille-lez-Marchiennes
décédé le  28/12/1934 à Loffre



Clément BOUREZ

cultivateur
né le 27/3/1879 à Loffre 
décédé 27/10/1950  à Loffre
Marié le 19/5/1911 à Quéant
Berthe PARMENTIER
 née le 30/6/1886
décédée  le 13/3/1973 à Loffre



Jeanne BOUREZ

née le 26/04/1913 à Loffre
décédée le 03/10/1980  à  Loffre
Mariée à  le 28/2/1938 à Loffre
Emile PODEVIN
cultivateur
né le 21/05/1912 à Marcoing
décédé le 04/03/1984 à Loffre

Historique

La berceau de cette très ancienne famille loffrienne se trouvait   rue Saint  Jean à Loffre.

 Sur le plan de 1738, l’habitation de Dominique LEGRAND et Véronique DELVAL ( DELVALLEE) est  toujours située rue Saint Jean.

Sur le plan cadastral de 1820, Jacques DOMISE et son épouse Amélie FAVIER demeuraient  Petite Rue.

Les descendants de cette lignée  sont restés dans la propriété familiale jusqu’à ce jour.

Christiane PODEVIN et son époux Michel COURMONT ont exploité la ferme familiale jusqu'à leur retraite. 

 ferme Bourez

Ferme BOUREZ-PODEVIN Petite rue à Loffre

Séraphin TATEZ reçut la médaille de Sainte-Hélène décernée par Napoléon III aux survivants des campagnes napoléoniennes.

médaille

 Clément BOUREZ combattit durant la  guerre 1914/1918.

 clement bourez

Emile PODEVIN à son tour participa à la seconde guerre mondiale et fut prisonnier en Allemagne de 1942 à 1945 .


carte prisonnier Potdevin

la carte de prisonnier

Il a tissé des liens d'amitié avec la  famille allemande de M.Arnold PALM et des retrouvailles ont eu lieu en 1973 comme le relate un journal local.

rencontre franco-allemande

texte allemand

Traduction de l'article paru dans la presse allemande

A gauche sont assis M. Arnold Palm et son épouse, à droite M. et Mme Emile Podevin de Loffre, 7 Petite rue ( Nord de la France.)
Pourquoi ces deux couples sont-ils assis ensemble ?
Ils ont fêté leurs retrouvailles ou plutot celles des époux.
Une rencontre qui montre que la haine a ete surmontée ...

 Emile Podevin a été soldat, prisonnier de guerre et a du travailler à la fonderie S+C Stahlwerk de 1942 jusqu'a la fin de la guerre . Arnold Palm était alors son chef.
 Emile se souvient qu' Arnold avait "un coeur d'or" car sinon il ne serait pas revenu en Allemagne lui rendre visite et  revoir également la fonderie S+C.
 Le couple français  est resté quelques jours dans la famille PALM. Ce fut un agréable séjour pour eux.
La famille PALM va aussi leur rendre visite, en France bien sûr...

Haut de page

Retour à l'accueil du site