ecu

HOMMAGE A  CLAUDE BLANCHART

ecu

portrait

SES ORIGINES

Claude BLANCHART est né en 1938 à LOFFRE dans une famille ancrée à Loffre depuis 1696.
C'est Georges BLANCHART qui s'installe le premier dans la paroisse de Lewarde dont dépend le hameau de Loffre.
Puis bien plus tard, la famille Blanchart s'installe rue Saint Jean à Loffre pour y rester plusieurs générations.
Il a fréquenté l'école communale et a été enfant de choeur à l'église de Loffre pendant de nombreuses années.
Apprès son mariage, pour des raisons professionnelles il a quitté le douaisis pour la région lilloise.
Il est décédé à LILLE en 2016.

ferme
La ferme familiale


TEMOIGNAGE DE SES ENFANTS

Tous les ancêtres "BLANCHART" ont joué un rôle sur la commune de Loffre, Aimable BLANCHART a même été Maire de 1870 à 1887.
Mon grand père Désiré BLANCHART a été au conseil municipal, ma grand mère Rose BLANCHART s'occupait avec bravoure de la paroisse.
Alors c'est tout naturellement que papa a voulu laisser sa "trace" lui aussi sur la commune de Loffre.
Le fait de parler de Loffre, les yeux de papa s'illuminait, c'était des souvenirs d'enfance qui lui revenait en mémoire.
A l'époque, il connaissait tous les habitants du village, tous les recoins, les sentiers, les bois, les fermes....
Parler de Loffre, c'était pour lui retrouver son enfance, raviver des souvenirs lointains. Papa était très nostalgique de cette période de sa vie.
C'est à la retraite que papa a commencé la généalogie de la famille Blanchart et ses investigations l'ont amené, bien sûr, vers Loffre.
A l'époque, le patrimoine se transmettait de génération en génération et papa fait partie de la dernière génération née à Loffre. Il est d'ailleurs le dernier enfant né dans la ferme familiale de la rue Saint Jean (A l'époque, les enfants venaient au monde dans les maisons et non à la maternité). La vie moderne a fait qu'aucun des fils de cette génération n'est resté au village, laissant s'éteindre cette "filiation".
En plus des souvenirs d'enfance, l’intérêt qu'a gardé papa pour Loffre est une sorte d'hommage de cette "fusion" qu'ont connu les Blanchart pour le village à travers les années, sachant qu’après lui, plus rien ne serait comme avant.
Je me souviens quand la ferme de la rue Saint Jean a été vendu (suite au décès de mon grand-père et au placement de ma grand-mère à Wasquehal près de chez nous). L'émotion que papa avait en fermant cette grande porte à clé était palpable. Et depuis, à chaque fois que nous venions à Loffre au cimetière, nous faisions le détour pour passer dans la rue Saint Jean uniquement pour voir la ferme. Et croyez moi, je peux vous l'avouer, je fais maintenant la même chose....

                                                                                                                                                          Nathalie VECKENS-BLANCHART et Olivier BLANCHART 


SES RECHERCHES GENEALOGIQUES

A la retraite, il est revenu à LOFFRE rendre visite à son ami André FACQUE qui l'a mis en relation avec Maria BIANCO qui commençait ses recherches sur l'histoire locale.
Très intéressé, il a contribué à l'élaboration de l'arbre généalogique de la famille BLANCHART.
Il a mis à la disposition de l'association Toussaint Domise une très belle collection de photos prises du haut du pylône électrique par son frère Paul.
Sa participation aux expositions a été accompagnée de la parution de plusieurs ouvrages :
Il s'est aussi consacré au dessin, à la peinture et la sculpture.

tableau


expo
Tableau de 1999

Expo "Loffre au fil du temps" mai 2007

Haut de page

Retour à l'accueil du site