ecu

La Commune de LOFFRE 

de 1880 à 2009

ecu

 

1880 : Le village comptait  48 habitations, quelques bâtiments ruraux, trois moulins à vent  étaient en activité sur le territoire ainsi que huit sablières. 188  personnes habitaient  Loffre à cette époque.

Dans la commune on dénombrait  21 agriculteurs, 4 cabaretiers, un chiffonnier, un forgeron, un meunier, un couvreur, un charron, un marchand de levure et quelques ouvriers dont des tailleurs de grès qui travaillaient dans les carrières
.

LES PROPRIETAIRES DES HABITATIONS DE LA COMMUNE 

d’après le cadastre de 1880

Lieu-dit : Le Petit Crédit

2 Jules Caron cultivateur

Lieu-dit : Le Crédit  (Rue Saint Jean)                             

23-24 Aimable Désiré Blanchart maire et cultivateur
25  François Houseaux de Lallaing   cultivateur
26  Veuve Jules Vilain   cultivatrice
31
Louis Lefevre Delval ménager cultivateur

Lieu-dit : Le Village  (Rue Saint Jean)         

641 Pierre Caron cultivateur
644  Emmanuel Guillaume  
650  Veuve Caucheteux Delval  
665 Aimable Blanchart (bâtiment rural)

Lieu-dit : Mont Madame  (Rue Saint Jean)

694 Pierre Joseph Caron agriculteur et Maire

Lieu-dit : Le Village ( Rue des Moines)

518 Veuve Tatez Coupé et enfants cultivatrice
 519  Théophile Tatez   cultivateur
 522  Veuve Tatez Coupé et enfants (bâtiment rural)
 525
Constantin Tatez cultivateur
 526  Oscar Brabant Tatez paveur
 527 Chrisitian Lement employé aux mines d’Aniche débitant de boissons
529 Veuve Auguste Brillon ménagère
536 Noël Beauchamps Taillez chiffonnier et ménager
537-538 Michel Baratte mineur
541 Jules Poutrain Tatez cultivateur
549 bis Commune de Loffre ( fontaine)
 568 Jules Fauqueux  cultivateur
569-571 Michel Leriche cultivateur et ménager
577 Pierre Debève cultivateur
578 Commune (cimetière)
579 Commune (église)
598  Commune (mairie et logement de fonction de l'instituteur)
598 bis Commune (fontaine)
600 Augustin Houriez (forge) forgeron
601 Augustin Houriez
604 Commune (école)
610  Alexandre Bajeux ménager
611 Christian Lement débitant de tabac
615  Christian Lement
620 Pierre François Caron cultivateur
611 Louis Dumont Domise ménager

Lieu-dit : Le Grand Marais ( Rue des Moines)

97 Constant Facque cultivateur
98 Jean Baptiste Picavez cabaretier et marchand de levure
115 Michel Dubois Dumont mineur
166 Chemin de fer (maison)
197 Chemin de fer (maison)
229 Jules Desprest cabaretier
272 Idephonse Berthelet ouvrier verrier
273 Eugène Prévost (bâtiment rural) journalier 
278 Aimable Blanchart Verdierre cultivateur
284 Veuve Nicolas Milon ménagère
291 Joseph Bajeux (atelier maison) menuisier 
361 Augustin Vion journalier

Lieu-dit : Le Village ( Petite Rue)

627 Joseph Bajeux menuisier
631  Adrien Bourez Tatez  cultivateur
632 Alexandre Delval  couvreur en pannes
636 Louis Momal  cultivateur

 Lieu-dit : Mont de Loffre ( Quennnelez) ( rues des Sablières)   

581 Henri Delcambre cabaretier
582 Alphonse Delcambre charron
586 Pierre Joyen garde champêtre et cultivateur
587 Veuve Philippe Silvert ménagère
589 La fabrique de l'église pour Constantin Tatez
591 Veuve Paul Mazy ménagère
593 La fabrique de l'église pour Paul Mazy
706 Chapelle Delcambre Lestienne

Lieu-dit : La Croisette 

409 Auguste Pol Denel (moulin à vent) meunier de Lewarde
480 Benoit Denis Bajeux (bâtiment rural) cabaretier à Lewarde

Lieu-dit : Le Moulin de Montigny          

743 François Blanchart (bâtiment rural)

 Lieu-dit : Le Dormoire

782 Veuve François Blanchart (moulin à vent)

 Lieu-dit : Mont Madame (rue des Moines)

1921 :A cette époque, 222 personnes habitaient le village.

Loffre  comptait 12 agriculteurs, 10 estaminets , un cordonnier, un épicier, un tourneur en bois, un menuisier, un couvreur.
3 sablières étaient en exploitation sur le territoire.  

Rose Blanchart nous a transmis des informations précieuses qui nous ont permis de poursuivre nos recherches sur les agriculteurs, les estaminets et les commerces qui se trouvaient dans le village

Les agriculteurs :

          Rue des Moines       : E.Facque,  A.Poulet,  A.Huon,  J.Poutrain ,  F.Fauqueux

            Petite Rue                : C.Bourez

            Rue des Sablières   : A.Silvert

            Rue Saint Jean        : A.Dehoux,  A.Brillon,  L.Anache , D.Blanchart, C.G.R.Pierrache

 Les estaminets :

     Céleste Ponchelle Dubois, Arthur Brabant, Philippe Silvert, Gilbert Fleurquin, 
     Veuve Taillez, Irénée Morel, Ernest Foudrain, Madame Monchecourt, Oscar Fouache, 
     Charles Williatte.

 Cordonnier              : Jean-Louis Pottier

 Epicerie                   :  Palmyre Blondeaux Leclercq

 Tabacs                     :  Arthur Brabant

 Tourneur en bois    :  Irénée Morel

 Menuisier               :  Bajeux

 Couvreur en dur     :  Delval
Ces informations proviennent  des «100 000  adresses de Douai et son arrondissement»
 (Archives municipales de Douai).
 
1978 : D'après l'étude effectuée à l'époque par Peter Ritschel, étudiant allemand de Karlsruhe, Loffre était une commune de 620 habitants se répartissant en 150 familles environ. L'évolution de la commune a été extrêment lente. En effet, toutes les communes qui l'entouraient se sont développées grâce à l'exploitation du charbon. 
Aux environs de 1900, la population ouvrière du douaisis se déplaçait à proximité des mines et des usines.
Loffre restait épargnée par ces implantations, ce qui explique que pendant la première moitié du XX siècle il n'y eut que quelques constructions nouvelles dans le village. Loffre conservait ainsi son aspect rural, le cadre y restait agréable. Malgrè sa situation au sein du bassin minier le paysage très campagnard continuait à contraster avec les rudes paysages industriels des environs. C'est avec la modernisation des moyens de communication, après 1950, que les habitants des communes voisines plus industiralisées ont cherché à s'éloigner du cadre de leur lieu de travail, préférant les zones rurales aux paysages plus rieurs.
En vingt ans la population a doublé. Dix familles travaillaient dans la commune.

Agriculteurs : 

            Emile Silvert, André Facque, Raymond Naessens, Joseph Bourel, Michel Courmont.

Café :   Jean Morel

Menuisiers : Jean et Gérard Morel

Entrepreneur de maçonnerie : Robert Quignon

Commerçants itinérants : Salvatore Di Mattia ( confection)
                                                Georges Jacquin ( confiserie)

En 2009, dans la commune une sablière est en cours d’exploitation et deux agriculteurs éleveurs continuent leur activité.
Au fil du temps,  Loffre a changé , cette commune à vocation agricole s’est transformée en village pavillonnaire.

VUES AERIENNES DE LOFFRE

vue aerienne Loffre
Vue aérienne prise en 1947



vue aerienne 2004 
                                                  Vue aérienne prise en 2004
                                                                                      


EVOLUTION DU NOMBRE DES LOGEMENTS

 On dénombrait à Loffre
      1.  17    logements en   1738
      2.  34    logements en   1820
      3.  48    logements en   1880
      4. 108   logements en   1961
      5. 228   logements en   1990
      6. 258   logements en   1999
      7. 278   logements en   2004
graphique logement

EVOLUTION DE L'EFFECTIF DE LA POPULATION

 Loffre comptait
      1. 47     habitants en   1775
      2. 185   habitants en   1831
      3. 208   habitants en   1887
      4. 248   habitants en   1930
      5. 357   habitants en   1962
      6. 388   habitants en   1968
      7. 511   habitants en   1975
      8. 611   habitants en   1982
      9. 702   habitants en   1990
      10. 726   habitants en   1999
      11. 760   habitants en   2004
graphique habitants

Haut de page

Retour à l'accueil du site