ecu

La  Mairie de LOFFRE

ecu


La mise en place des Conseils Municipaux est née vers 1790, dans la tourmente de la Révolution. Très vite, il faut trouver un local pour les réunions des élus et l’administration de la commune. Durant deux ans les assemblées se déroulent au domicile de Jean Michel DOMISE, le meilleur cabaret du village, situé rue Saint Jean. L’exiguïté des lieux, les allers et retours des buveurs de bière au comptoir ne favorisent pas l’intérêt des débats, ni la discrétion de leur contenu. Deux ans plus tard, Melchior MIENS habitant rue des Moines, offre une pièce contiguë à son cabaret, avec la possibilité d’entreposer avec confiance un peu de matériel et quelques registres d’état civil. Ceci correspond mieux aux besoins de la municipalité.      

En 1852, la maison communale s’installe dans un local de la nouvelle école récemment construite rue des Moines près de l’église. Personne ne se plaint de son exiguïté, ni de son aménagement réduit à sa plus simple expression. Depuis longtemps les gens de la campagne ont toujours vécu dans la simplicité. Ils savent que l’argent est rare et qu’il ne doit pas être gaspillé dans ce qu’il leur semble être des excès de confort auxquels ils ne sont pas habitués. C’est du moins ce qu’ils ont appris de leurs parents. C’est vrai que ce local au mobilier rustique et aux murs blanchis a une allure d’auberge de campagne plutôt que d’une salle de conseil. Il est l’image même de la sobriété. C’est pourtant dans cette pièce unique que se prennent les grandes orientations de la commune, que l’on marie les filles du village, que l’on reçoit à certaines heures seulement les déclarations de naissance et de décès. La cohabitation avec l’école, la proximité de l’habitation de l’instituteur, cela ne donne pas l’indépendance ni le prestige que souhaite le nouveau Maire Charles GRIMBERT.Le bâtiment de la nouvelle école sert de salle de conseil

mairie

En 1887, sous son impulsion, le Conseil Municipal adopte le projet de construction d’une mairie annexée à la nouvelle école, dans l’alignement du logement de l’instituteur encore en construction. Elle comprend au rez de chaussée une salle de rangement et au premier étage la salle de mairie avec un dépôt d’archives.
Les choses ne traînent pas, Monsieur LEBLOND entrepreneur à DOUAI assure les travaux avec la plus grande diligence. La construction inaugurée en 1889, est payée intégralement par un don personnel du Maire Charles GRIMBERT.                                     
Enfin ! un bâtiment réservé exclusivement pour la municipalité, avec un bureau unique à l’étage pour une secrétaire, qui servira aussi de salle des réunions et de salle des mariages. Cette mairie qui ouvre ses portes, c’est le cœur du village qui se met à battre avec pour ambition d’être un véritable point de convergence pour tous les loffriens.

mairie Loffre 1889

Mairie de Loffre de 1889 à 1950

Par le jardinet on  accédait à l'école, au logement de l'instituteur et au fond à droite à la mairie de LOFFRE.
On remarque la petite porte d'entrée de l'école et,sur toute la longueur de la façade, un muret surmonté d'une grille cernant le bâtiment

Vers 1950, ce bâtiment est transformé. Le muret est modifié et la porte de l'école élargie

mairie Loffre 1950

Mairie de Loffre et logement de fonction  de l'instituteur  après 1950

 mairieLoffre 1978

Monsieur CHOEUR devant la mairie de Loffre en 1978 

En 1987, sous le mandat du maire Jean Marie CHOEUR un espace est aménagé au rez-de chaussée pour la réception du public dans les locaux attenants, réservés auparavent au logement de l'instituteur.L'idée de moderniser la mairie était lancée, il restait à trouver les moyens pour développer un aménagement plus large


mairieLoffre 1991

La mairie  en 1991, installée dans le logement de fonction de l'instituteur.

En 1999, sous le mandat du maire Yves BRILLON un nouvel ensemble administratif voit le jour. Certes avec la réutilisation des anciens bâtiments, mais ô combien rénovés! Une mairie au goût du jour, bien équipée, à l'allure moderne, en tout cas très fonctionnelle et accueillante, qui n'a rien à envier de ses voisines.


mairie Loffre 2007

Mairie de Loffre septembre 2007

salle du conseil
Salle du conseil municipal 2010




Haut de page

Retour à l'accueil du site