ecu

Les Prêtres de LOFFRE

ecu

Henri  DUTILLEUL

curé  de  LOFFRE de  1894 à 1919, puis de  1931 à 1947

Abbé Dutilleul Loffre

En 1866, Henri DUTILLEUL est né à DOUAI,  Il passe son enfance dans l’appartement qui surplombe la librairie familiale de la rue de Bellain. 

Après son ordination en 1890, il est d’abord vicaire à DOUAI, puis à MONTIGNY où il obtient le titre de chapelain, assurant ainsi les offices dans la petite chapelle de LOFFRE. 

En 1894, pour l’inauguration de la nouvelle église, il devient le premier curé de la paroisse de LOFFRE. 
Il s’installe durablement au village dans le presbytère qu’il fait construire à ses frais. Mais au lendemain de la guerre, en 1919, Henri DUTILLEUL est envoyé comme aumônier à l’hôpital de la Providence à PERUWELZ. 
Il est remplacé par l’abbé Casimir BOSQUELLE, qui restera à la paroisse de LOFFRE jusqu’à son décès en 1931. 

L’évêché rappelle Henri DUTILLEUL à la cure de LOFFRE, il y restera 16 ans. Très affaibli, il est hospitalisé à CAMBRAI où il décède le 27 novembre 1947. 

L’abbé DUTILLEUL est inhumé à LOFFRE dans le cimetière du contour de l’église.

Charles  LAMENDIN 

curé  de  LOFFRE de  1947 à  1957
 Abé blamendin Loffre

Charles LAMENDIN est né à ERCHIN le 10 août 1881, il vécut une enfance studieuse dans un milieu familial où les traditions étaient soigneusement conservées.  Après des études complètes au séminaire de CAMBRAI, il enseigne les sciences au collège de MARCQ-en-BAROEUL, jusqu'à son ordination le 22 décembre 1906 en l'église Saint-Maurice à LILLE. La loi récente sur la séparation de l'église et de l'état, l'invite à un appel sous les drapeaux qui ne durera que quelques semaines.

Il exerce ensuite son ministère d'abord comme vicaire dans les villes du QUESNOY, au CATEAU, et à DOUAI Saint-Jacques, puis comme curé à MARBAIX. Cette période est entrecoupée par une mobilisation durant la grande guerre de 1914-1918, comme sergent infirmier.

Enfin c'est en 1947, à l'âge de la retraite, qu'il est nommé curé de LOFFRE. Cet homme de cœur, cultivé, bon musicien et entreprenant, a su s'intégrer rapidement auprès de la population du village et même au-delà, car sa notoriété a été vite reconnue dans les paroisses voisines.

L'abbé Lamendin est décédé à LOFFRE le 15 mai 1957. Conformément à sa volonté, il est inhumé auprès du calvaire dont il est à l'origine de l'installation.

Haut de page

Retour à l'accueil du site